Rouflaquett(e)

mardi 19 avril 2011

Ça commence dans un couloir

Des plan très plan-plan...



Plus que deux cases et on a fini!

Libellés :

3 commentaires:

Blogger Arthur a dit...

le passage suivant n'est qu'une interprétation matinale du langage scripto-visuel infra textuel des bulles vierges

case 1 : Ô mon dieu je suis perdu, je suis en retard, y a mémé qui m'attend, qu'est-ce qu'elle va dire si je ne suis pas là à l'heure, mais c'est par où la sortie ? ouuuhouhhh qu'est-ce-que je vais faire, moi tout seul ici, faut que je sorte, faut que je sorte faut que je sorte.....

case 2 : Eurêka, mais c'est bon sang de bien sûr, si je suis entré, je peux sortir par la porte d'entrée. [....] elle est où l'entrée ? ouuuhouhhhouuuhouhhh je suis perduu

20 avril 2011 à 09:47  
Anonymous tartine a dit...

Ce qu'il faut préciser, c'est que le minotaure, qui jadis hanté le
labyrinthe est une créature mystérieuse possédant une tête de taureau et... un corps de grand-mère!!!
Ceci explique cela.

21 avril 2011 à 16:51  
Blogger Riggs et Murtaugh a dit...

De toute évidence, vous avez nettement plus d'imagination que nous deux réunis...

22 avril 2011 à 15:49  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil