Rouflaquett(e)

mardi 31 janvier 2012

Les 24 mousquetaires qui sont 7...

Revenu du pays des morts, dont peu sont revenus jusqu'ici, je dépose à vos pieds - fidèle(s) lecteurs(s) - le butin que seules la sueur et l’abnégation sont à même de conquérir.

Bref : j'ai encore participé aux 24 heures de la bd...
comme en 2011, (popeye)
comme en 2010, (pirates)
comme en 2009, (musée)
et comme en 2008 (réunion de famille)...
(malheureusement, je n'ai pas tous les liens, car le site des 24 heures à brutalement supprimé les différentes pages des années précédentes (qui devaient peser sacrément lourd, alors on les comprend)).

Cette année, les 24 heures furent 7,5 pour des raisons d'emploi nourricier - entendez par là : travail au quick.
Du coup : pas de scénario, plus de texte, et des dessins bâclés (aucun changement dans mes habitudes donc).

Pour plus de publicité outrancière visibilité, je pose mes planches ici.
(Autre avantage : je pourrais vous les ressortir l'an prochain : synchronisez vos montres).


























...et tout le monde fini à poil. Vive les 24 heures de la bd !

Libellés :

6 commentaires:

Blogger Riggs et Murtaugh a dit...

C'est chou tout ça! J'aime l'érotisme brulant qui suite dans chacune de tes petits contes.

Bravo maestro!

31 janvier 2012 à 19:25  
Blogger Zo a dit...

Moi j'aime l'érotisme qui suite, et même celui qui suinte...

1 février 2012 à 19:29  
Blogger Riggs et Murtaugh a dit...

"Bouuuh! Riggs et Murtaugh ont fait une faute d'orthographe! On comprend parfaitement ce qu'ils ont voulu écrire mais on va quand même le souligner parce qu'on est jalouse d'eux, et ce depuis des années!!!"

Bah tu sais quoi Zo? Et ben pour nous, l'érotisme brulant, ça suite! Ça suite à mort même!

2 février 2012 à 01:08  
Blogger Zo a dit...

C'est vrai, je suis jalouse. J'aimerais avoir ta classe et tes rouflaquettes, Martin...

2 février 2012 à 11:20  
Blogger Riggs et Murtaugh a dit...

Tu m'étonnes John ("étonne John"...Elton John...nan? bon tant pis).

Mais rassure toi, t'es pas la seule, je sais que je fais rêver, et c'est un peu ma malédiction.

2 février 2012 à 14:22  
Blogger Mr.V. a dit...

ça claque, clic-clac!!

2 février 2012 à 21:10  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil