Rouflaquett(e)

mercredi 31 mars 2010

Chaussettes dans la 9eme dimension.

Bonjour chers rouflaqueux et lecteur(s) !
Non non non je n'avais pas disparu, figurez vous que reclus dans mon laboratoire, penché vicieusement sur des machines d'une complexité effroyable, je ne faisait qu'ourdir une terrible MACHINATION !

Et cette MACHINATION à un nom, une forme et même une fonction terrible. Attachez vous bien, finissez votre gouda-jambon-salade et verrouillez votre œsophage, éteignez votre portable, les issues de secours se trouve à gauche et à droite de notre appareil, CAR IL S'AGIT :
De la PRESSE à CRIC !


Voilà voilà : alors c'est une presse pour imprimer du linoléum, et donc faire de la gravure. Elle marche plutôt bien (ce qui est rare à son age), et bientôt elle dira peut être "papa".
En ce moment j'essaye de réaliser le mode d'emploi pour que tout un chacun puisse réaliser chez lui ce petit bijou (sachant que tout l'outillage nécessaire se compose d'un cutter, de scotch double-face, et d'un marteau -où alors d'une grosse pierre-).
Le but est ensuite d'exposer l'une (la presse) et de diffuser l'autre (le mode d'emploi).
Si vous vous demandez ce qui me pousse à faire tout ça je n'ai qu'une réponse et une seule à vous fournir.

Et alors que de mes pieds préhensiles (avantage de poids lorsqu'on est imprimante, pardon, un primate,) travaillent sur la presse à cric, mes mains s'affairent à avancer la conception graphique d'un jeu nommé anti-matière, et dont je ne puis rien vous dire pour l'instant, mais vous montrer des trucs est beaucoup plus efficace :

(ouais, ouais, je sais, ça pèse pas lourd encore, mais bientôt si.)

Et quand je suis lassé, usé, fourbu de tout ce labeur, que mes chemises partent en lambeaux de part l'érosion que des flots de sueurs laborieuses ne manquent pas d'entrainer, je m'accorde un peu de repos : juste le temps d'un p'tit gâteau !

En ce moment la patisserie c'est mon kif, ma drogue, ma marotte, c'est ma croute à gratter, mon écharde à enlever, ma petite manie sucrée et coupable et énervante pour mes collocs qui se tapent (aussi) la vaisselle.

Je vous aime rouflaquett's et toi aussi lecteur(s). Désolé de ne pas poster plus souvent, mais si par hasard tu passes un jour vers chez moi, entre, et on discutera, on boira du thé et je te ferais un gâteau (entre autres choses, et selon le lecteur).

Libellés :

6 commentaires:

Blogger Riggs et Murtaugh a dit...

Hum...que ce passe t-il dans le tête de ce garçon? Ma foi, je n'en sais foutre rien...

Bref, supers projets coco, comme d'hab. Vivement que ta machine soit exposée avec tout les honneurs qu'elle mérite. Très jolie conception graphique - mais au fait dis moi, t'avais pas des "cinématiques" de jeu à nous montrer?

Et puis cherche pas à nous embrouiller Monkey, on t'connait, on sait tous que ton gros kiffe c'est de partager tes patisseries, tout nu, assis sur les genous de tes admiratrices!

31 mars 2010 à 14:44  
Blogger Mr.V. a dit...

Phantastischen. Vivement que tu termines le manuel.

31 mars 2010 à 16:11  
Blogger Kreun a dit...

génial ! continue comme ça c'est cool les gâteaux la presse et tout le reste !! :)

31 mars 2010 à 19:00  
Blogger Zo a dit...

Monkey, c'est le genre de type qui me fait prendre conscience de l'absolue vacuité de mon existence: il bosse, suit des cours,fait des machines à crics, des hamburgers, des jeux et des gâteaux, pendant que je passe ma vie à dormir...je suis pleine de honte...
Et d'admiration, aussi.

31 mars 2010 à 23:37  
Blogger Zo a dit...

Et puis Kreun, change nous cette photo nom de dieu!!!

31 mars 2010 à 23:37  
Blogger la loose... a dit...

Youhouuu amis moustachus!

Ah c'était toi Monkey le mec plein de coke du post d'avant! Démasqué!

Sinon Le Bitch Mag number 3 est disponible dans toutes les bonnes charcuteries!

http://looserteam.blogspot.com/

2 avril 2010 à 10:14  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil