Rouflaquett(e)

jeudi 4 novembre 2010

Trêve de blabla!

Premières cases d'un récit sur le thème du labyrinthe. Pas de texte pour l'instant mais trois manifestations des émotions de ce drôle de type.



Libellés :

2 commentaires:

Blogger Mr.V. a dit...

Proposition

PREMIÈRE BULLE : Thésé était devant moi dans le labyrinthe. Je m'en souviens bien. Nous nous étions accroché le fil autour de nos tailles. Ses fesses écrasaient mon estomac à chaque pas. Le Minautor,nous attendais. Il jouait de la flûte assis sur sa chaise. Thésé brandit son épée, lui sauta à la gorge et le tua, comme ça.

DEUXIÈME BULLE : J'étais hors de moi, je mordit Thésée dans le cou. Mais nous restions accrochés l'un derrière l'autre. Thésée était une brute. Le pauvre Minautore était prince dans son palais et nous l'avions abattu.

TROISIÈME BULLE : On était bombardifié de rayons de tristesse et de violence. Des rayons du démon de Paris. C'était triste parce qu'on était à la fois le Minautor mort qui jouai de la flûte pour sa mère et puis Thésée bestial et moi-même présentement. On voulait claquer des dents pour appeler les mille chevaux qui feraient déguerpir le Démon de Paris et arrêter la rayonnerie mais c'était pas chose aisée, parce qu'on avait la bouche raide.

5 novembre 2010 à 12:33  
Anonymous Paulette a dit...

Le suspense est à son comble...

Que va-t-il se passer ensuite?
À qui raconte-t-il cette histoire?
Et puis c'est qui ce type d'abord?

7 novembre 2010 à 20:33  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil