Rouflaquett(e)

mardi 18 janvier 2011


Bonjour,
Voilà l'exposé de ma réflexion étriquée, la fabrication du recueil de dessins JVTFRDLCATP est longue et fastidieuse. En plus d'avoir l'impression de fabriquer un faire part de bonne qualité, je suis abattu par des doutes existentiels. Ils me pilonnent de coup bas. Direct du gauche, paf, des uppercuts, et des low kick disséminés entre la tranche des tibias et les testicules, Bang ça fait mal. C'est ma mort que j'annonce, c'est un cercueil de dessins. Pourtant les encouragement fusent : "Allez, ils sont beaux tes dessins", ou encore, "tu aurais pu en laisser quelques uns de côté mais c'est une belle promenade" ou "tu fais preuve d'une belle synthèse des caractères", ou "j'adore les petits traits quand ils deviennent des masses noirs". M'en fous des commentaires. Je suis plus à l'école. Moi ce que je voudrais savoir c'est si c'est vraiment mieux d'imprimer la couverture en sérigraphie. Bah ouais, en dehors du fétichisme de l'objet imprimé, c'est plus lourd en logistique ( achat de cadre, d'encre, mélange de l'encre, achat du papier, délai de livraison peu compatible avec mes échéances, il faut que Mlle É.G. soit disponible pour m'aider dans son ancienne école à préparer les cadres, trouver un bon créneau pour ne pas gêner les étudiants dans leurs expérimentations de l'outil, trouver une autre personne qui puisse m'aider à imprimer parce que Mlle É.G. sature de sa formidable école dont elle vient juste d'être diplômée après cinq année d'étude assidue de design, gérer les décalages et les bouchages, se fatiguer). Alors qu'avec mon Espson Stylus calibrée papier mat impression fine, j'imprime avec finesse sans bouchage de port en laissant mes fesses trempées dans l'eau du bain. Bah ouais. Si la sérigraphie est un moyen certain d'imprimer de petites éditions dans les meilleurs conditions, ce n'est plus le cas pour toute chose éditée concernée par ce moyen. Alors faut-il remuer ciel et terre pour faire compliquer en croyant que ma couverture en sérigraphie aura plus de valeur esthétique, morale et pécunière? Non je crois que je vais optée pour ma Stylus. J'aurais juste un beau popset 120gr à acheter en papeterie. J'hésite entre les teintes Flamand rose ou Caraïbe, rose ou bleu. La couverture est signée F.F. mon fidèle acolyte.


Sur cette litanie plaintive, je retourne plier mon cercueil aidée de ma chère M.P.
À bientôt.

Libellés :

3 commentaires:

Anonymous Paulette a dit...

Il me semble reconnaître ce rose!

Bravo pour ton recueil de dessins et bon courage pour l'atelier pliage / découpage / collage / choix des papiers / encres / impressions / ...

J'attends mon exemplaire dédicacé ;)

20 janvier 2011 à 21:34  
Blogger Arthur a dit...

MOi aussi je suis pret à payer pour une casse dédit

21 janvier 2011 à 11:39  
Anonymous Dark M.R. a dit...

Moi je le vole. Et je me drogue avec l’argent que j'aurais économisé. Ça c’est un autre exemple de raisonnement pragmatique et malin, merci V.S.(.)

devinette : voici une émoticône de ma création, que représente-telle ?

__^^__
§(°:°)§

Bonne chance pour trouver, meuahahah…

23 janvier 2011 à 18:47  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil