Rouflaquett(e)

lundi 10 janvier 2011

Un petit coin de ciel bleu

Aujourd'hui, deux nouvelles cases. Rien de très folichon je vous avouerai mais néanmoins des cases importantes puisque, tout comme le dessin précédent, ces cases nous aident à varier un peu les cadrages tout en évoquant un peu plus l'architecture du labyrinthe.



Je sais pas si vous arrivez à imaginer à quel point c'est galère de faire une bande dessinée sur un mec qui déambule dans un labyrinthe en parlant tout seul. Le nœud du problème étant de rendre un tant soit peu dynamique une action aussi simple que marcher dans un couloir (ou au moins pas trop ennuyante à suivre).

Très honnêtement, je n'aime pas du tout la seconde case, mais comme dirait l'autre the show must go on, et on a vraiment pas le temps de redessiner ce qui ne nous plait pas.

D'ailleurs maintenant que j'y pense, j'imagine que pour vous qui découvrez ces cases avec des phylactères mais sans texte dedans, tout ça doit vous paraitre encore plus insipides. Dé-so-lé...

Libellés :

1 commentaires:

Anonymous Paulette a dit...

J'aime beaucoup la composition de la première case.

Et, je ne sais pas si c'est bon signe, mais j'aime bien que les bulles soient vides... On peut imaginer ce qu'on veut du coup ;)

12 janvier 2011 à 19:16  

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil