Rouflaquett(e)

samedi 15 septembre 2012

Ces petites choses fragiles que sont nos esprits

Il y a quelques semaines, nous vous présentions ce dessin.

Ce n'est que dernièrement que nous avons réalisé que ce "portrait" appartenait à une série d'illustrations abordant la même thématique.

Laquelle? À vous de me le dire. Murtaugh me reproche d'être trop bavard lorsque je parle de notre travail, donc à partir de maintenant je ferme ma gueule.

Tout d'abord deux illustrations, respectivement couverture et quatrième de couverture du premier numéro de la revue Dédales (pour laquel nous avons également fait une courte mais sympathique histoire).



Et une autre illustration inspirée du roman La fin des temps de Haruki Murakami (il y a un animal mythologique caché dans ce dessin. Sauras-tu le retrouver?)


Sachez néanmoins que si les apparences sont trompeuses, " l'esprit est toujours la dupe du cœur "...

Libellés :

2 commentaires:

Blogger Romain Maillé a dit...

Perso, je parie sur un socialiste américain. Ou un griffon.

15 septembre 2012 23:57  
Anonymous kreun a dit...

A unicornnnn !!!! derrière toi !! là ! quoique c'est peut être un socialiste américain... ou un salafiste modéré...

16 septembre 2012 14:21  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil