Rouflaquett(e)

samedi 23 août 2008

Messieurs les enfants

Riggs et moi nous somme de beaux jeunes hommes, hétérosexuels - ça va sans dire - à l'air jovial, et au teint rosé des buveurs de vin, un bordeaux si possible. Mais il faut que vous sachiez, mes chers amis rouflaqueux, que derrière nos airs de plébéiens gaéliques, nous sommes des créatures fragiles pleines de contradictions, et je dois avouer qu'il est parfois difficile de se mettre d'accord sur notre charte graphique.

Pour vous donnez un exemple, Riggs a cette mauvaise manie de passer sur nos planches ou nos dessins avec un gros pinceau noir. Et j'ai du lui faire descendre plusieurs litres de tequila con leche pour qu'il accepte de bien vouloir laisser tomber son pinceau pour des crayons de couleurs. "J'aime pas les crayons, me beugla t-il, c'est pour les mômes et les pédés!".

Donc voilà, deux planches de rien du tout faites aux crayons. Bien sûr, on ne change pas un Riggs comme ça, et il est passé derrière moi à coup de rotring, mais je ne lui en veux pas, car le bougre à reconnu que "ON aurait pu s'en passer...".

...avouez qu'il est trognon.



3 commentaires:

Blogger Zo a dit...

"La suite, Messieurs! La suite!" ^^

23 août 2008 à 15:57  
Anonymous Severus a dit...

Tout à coup je me demandais combien d'argent Mattotti dépenserait à acheter les matériaux de coloriage?...

En tout cas, c'est bien... tes personages marchent bien je trouve... ils me mettent mal à l'aise ces messieurs là... -___- ~

24 août 2008 à 00:44  
Blogger Riggs et Murtaugh a dit...

Merki, merki! C'est vrai, ils mettent un peu mal à l'aise, mais pour moi c'est pas des adultes mais des enfants. C'est juste trois gamins qui s'aventurent dans la foret.

24 août 2008 à 00:52  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil