Rouflaquett(e)

samedi 2 août 2008

El impossible






Finalement, j'ai eu le courage de brancher mon scanner bien plus tôt que je ne l'avais prévu! Le moment est d'ailleurs fort propice; les écoles fermant et la populace de ce bloug se dispersant aux quatres coins de l'Angoumoisie, de la France et du reste de l'univers (oui,il semblerait que Kreun, le maillon faible de l'équipe, se soit perdu dans une galaxie inconnue), il doit rester à peu près deux lecteurs potentiels de Rouflaquett(e) de par le monde. Ce qui n'est peut-être pas pour me déplaire, finalement, au vu des affirmations scandaleusement fallacieuses balancées précédemment par ces deux Jean Foutres de Riggs&Murtaugh...
Voici donc la suite des quelques dessins publiés il y a peu. Vous constaterez que je me suis enfin mise à dessiner des décors (mais si, regardez bien, sur la deuxième image il y a de l'herbe, et sur la dernière, un banc.)
Vu la tournure que prennent les choses, il s'agira d'un conte initiatico-romantico-ridiculo-gangsta-chamanique sur fond de Guillermo de la Roca.
Ou pas.

4 commentaires:

Blogger la loose... a dit...

la banc est d'ailleurs d'une extrême beauté! Une hymne au détail et à la précision!

Sans dèc, on a hate de voir l'histoire commencer, ça m'a l'air bien marrant déjà! :)

4 août 2008 à 23:52  
Blogger Monkey a dit...

OUaiiisss ! Je trouve l'indien trop classe. J'ai hate ^^...

(les decors m'ont perforé le fondement comme jamais ^^.)

5 août 2008 à 10:33  
Blogger Zo a dit...

Cool merci!
Pour l'indien je travaille encore dessus, on m'a dit qu'il ressemblait à une fille (une fille sans seins et avec une moustache, moi j'trouve ça bizarre quand même, mais bon...)

5 août 2008 à 13:51  
Anonymous Just Like An Angel a dit...

Ah moi je croyais que c'était l'indien des Village People...

5 août 2008 à 15:16  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil