Rouflaquett(e)

dimanche 22 novembre 2009

Risibles amours

Les Passants piétinent ces derniers temps. Pourtant le projet touche presque à sa fin, mais... pffiou, j'ai envie de dire (ouais, "pffiou", j'suis comme ça moi...).
Par la magie d'une soirée où il n'y a rien de mieux que Christophe Hondelatte et sa gouze en cuir à la télé, j'ai pensé que poster quelques vieilles planches de cette BD permettrait de faire croire à ceux que ça intéresse (oui, je m'adresse à toi, Maman) que je bosse, un peu.

Voici donc les pages 34 à 38...






Libellés :

8 commentaires:

Blogger Riggs et Murtaugh a dit...

Gnéééé?...mais quel sot ce Steven (moi je prononce ça "stéveune")!

Savait-il seulement que les filles aux grands pieds ont souvent de grandes mains et donc s'adaptent parfaitement à tout ce qui est grand et bon!!!

23 novembre 2009 à 11:53  
Anonymous Tiany a dit...

Waaa la vache mais c'est qu'il était complètement abruti ce garçon ! (sans attaque aucune à tes goûts de l'époque, Nouche... tu pouvais pas savoir.)

24 novembre 2009 à 21:11  
Blogger Monkey a dit...

Rha mais quel connard.

25 novembre 2009 à 11:15  
Blogger Monkey a dit...

Rha mais quel connard !

25 novembre 2009 à 11:16  
Blogger Riggs et Murtaugh a dit...

T'as raison d'insister Monkey.

25 novembre 2009 à 15:36  
Anonymous Paulette a dit...

La nénette est conne aussi! j'veux bien qu'elle ait picolé avant mais quand même... pas très excitant ce type. :D

25 novembre 2009 à 22:36  
Anonymous Anne-Camille a dit...

Tu sais ce qu'on dit: grands pieds, grand clitoris

27 novembre 2009 à 21:37  
Blogger Riggs et Murtaugh a dit...

C'est bien vrai ça!

(je chausse du 44)

17 décembre 2009 à 13:32  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil