Rouflaquett(e)

lundi 8 février 2010

Finissons-en!

Ça roupille ici, j'vais vous secouer tout ça! Non mais c'est vrai quoi, qu'est ce qui se passe, plus de notes, plus rien depuis deux semaines! La rouflaquett team s'en est allée hiberner? Je dis non!

Histoire de vous réveiller un peu, et par là même de raviver la flamme de l'intéret chez nos fidèles lecteurs, on va lancer un petit jeu. Ci-dessous un dessin (qui suit tout les autres dessins en couleur qu'on a publié depuis novembre)


Alors voilà, notre jeu est une devinette: qu'est ce qui va bien pouvoir arriver à cette pauvrette? Allez allez, on veut pleins de suppositions. Celui ou celle qui se rapproche le plus de la bonne réponse aura une photo dédicacée de Riggs et Murtaugh (sans déconner).

La réponse à la fin du mois avec les planches finies.

3 commentaires:

Blogger Mr.V. a dit...

facile,

Ron Jeremy utilise ses outils (la scie et la pince) pour couper les ongles de la jeune fille, puis, il en profite pour lui rafraichir sa coupe de cheveux et lui laisse des papillotes en guise de rouflaquette. Elle se regarde dans un miroir et s'écrie les mains en l'air yala li lala, yalali lala. Elle chante.

8 février 2010 à 13:56  
Anonymous Mr A.S a dit...

la même chose que Mr V, sauf, qu'après avoir chanter les mains en l'air yala li lala, yalali lala, Ron Jeremy satisfait de la douce voix de sa victime prend la décision de continuer son oeuvre.

Il assomme à nouveau Madame. Il prend ses outils. La dépèce, prélève ses organes vocaux.Il appelle le chirurgien esthétique de Micahel Jakson. Il se refait une beauté. Il trouve un chapeau noir, en feutre, au large bord, un long manteau noir, des chaussure noire. Sur e-bay il achète un gant blanc. Malheureusement c'est pas celui de M J parce qu'il s'est fait rafler l'enchère au dernier moment par un apparatchik Russe qui vit à Londres et passe ses vacances sur la French Riviera dans l'arrière pays niçois. Il finit rabin naviguant entre New York et Anvers dans un sombre commerce d'arme contre diamants. C'est là qu'il retrouve, au cours d'une transaction, l'apparatchik Russe et le gant.

8 février 2010 à 16:34  
Anonymous Paulette a dit...

Je crois plutôt qu'après l'avoir soigneusement découpé en morceaux pour confectionner des confitures et autres bocaux (faut bien faire quelques réserves pour l'hiver), il va choisir la partie la plus tendre et la manger goulûment (j'opte pour la jambe qui a l'air bien dodue). Si j'étais un psychopathe anthropophage appréciant se déguiser en Ron Jeremy, c'est ce que je choisirais en tout cas.

Cependant, je trouve les propositions ci-dessus bien plus amusantes. Elles apportent une touche inattendue, surréaliste, mettons ce mot, au récit.

10 février 2010 à 14:04  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil