Rouflaquett(e)

mardi 2 septembre 2008

Ca s'passe comme ça dans l'tromé!

Attention, histoire vraie!

Je suis à République, sur le quai de la ligne 5 et il est un peu plus de minuit – j’attend donc le dernier train.

Soudain j'entends des hurlements, provenant d'un mec par terre et qui se fait tabasser par quatre ou cinq gros lascars. Et croyez-le ou non, j'ai immédiatement foncé vers eux pour essayer de faire quelque chose (…quoi, ça je pourrai pas trop vous dire).

Mais arrivé à deux mètres de la bande, je comprend que le type à terre est en faite mort de rire, et qu'il ne fait que s'amuser avec ses ptis camarades, dont malheureusement pour moi, j'avais attiré l'attention.

...et ils n'étaient pas vraiment jouasse que je débarque à toute berzingue dans leur petit espace privé, surtout si c’était pour jouer les cowboys.

Là, un grand truc tout sec avec une tête à avoir fait beaucoup trop d'heures de gardes à vue, s'approche de moi, très très TRÈS près de mon visage de poupon, et me regarde comme ça.



Alors bien sûr, je suis mort de trouille à l’idée de me faire casser la gueule par de si charmants jeunes hommes…mais j’essaye de reste cool, prés à filer deux ou trois mandales avant qu'on démonter, façon puzzle.

Le grand en face de moi est de plus en plus chaud « vas-y qu’est ce qui t’prend bâtard ! Baisse les yeux ! Baisse les yeux ! », pendant que les autres lascars attendent que ça pète. Mais comme je suis un pti rigolo, je tente une ouverture, je me penche sur le coté et demande à ses potes « Y va m’embrasser ? ».

Coup de bol, les mecs se mettent à se marrer comme des baleines, en se foutant de la gueule du grand maigre. Et moi je m’éclipse tel un ninja, sors du métro et rentre à pied.

7 commentaires:

Blogger Zo a dit...

Si tout ceci est véridique, je me prosterne à tes pieds, Murtaugh (j'imagine que c'est toi; Riggs n'est pas assez inconscient pour heu...prendre le metro a Répu après minuit.)
Grand fou va!

3 septembre 2008 à 14:09  
Blogger Riggs et Murtaugh a dit...

J'en doute grandement, puisque ça n'est pas à moi mais à Riggs que tout ça est arrivé.

3 septembre 2008 à 16:05  
Blogger Zo a dit...

Moi qui croyais te connaître...

3 septembre 2008 à 16:28  
Anonymous Mademoiselle M. a dit...

Monsieur vous allez devenir une légende urbaine.

3 septembre 2008 à 16:56  
Blogger Kreun a dit...

tapette !

3 septembre 2008 à 17:29  
Blogger la loose... a dit...

Ah ben si c'est vrai t'as une sacré paire de "Cojones" Riggs!! J'aurais été bien incapable de sortir une blague à ce moment là. Au mieux je lui aurais fait pipi dessus tiens! :)

3 septembre 2008 à 21:14  
Blogger Monkey a dit...

Mon héros. Ta première réaction est toute à ton honneur, la suivante, toute à ton inspiration, et le tout prouve que tu meritait de t'en sortir vivant et en bonne santé.

Joie donc, Murthaugh aura encore quelqu'un pour lui frotter le dos sous la douche, ce ne peut être qu'une grande victoire pour l'humanité.

3 septembre 2008 à 21:49  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil