Rouflaquett(e)

mercredi 29 octobre 2008

Mafiosa, le clan.

Buona sera, cari amici della Rouflaquett!
Vous l'attendiez, vous en reviez, vous vous leviez regulièrement au milieu de la nuit pour vérifier si elle n'était pas enfin arrivée, et enfin la voici, encore plus belle et magique que dans vos reves les plus fous et humides: la première note en direct de Bologne, les nouvelles toutes fraiches en provenance directe du pays transalpin, le post qu'il faut lire en roulant des R et en se grattant les poils du torse.
Voici une quinzaine de jours que Kreun et moi-meme sommes arrivés dans la ville rouge, mais si j'ai autant tardé a me manifester c'est parce que j'ai éstimé que mon séjour en Terre Ritale n'a officiellement commencé que vendredi dernier, jour béni ou j'ai dévoré ma première pizza italienne. Cette formalité enfin validée nous ouvre désormais le champs de tous les possibles.
Cependant, nous sommes encore en vacances,puisque les cours ne commencent que la semaine prochaine, donc l'heure n'est pas encore tout-à-fait aux rencontres (bien que mon horoscope m'ai dit "Il y a du macho dans l'air (...)", trop fort cet astrologue, ma foi.), mais plutot au tourisme et à l'emerveillement de la découverte (bibliothéque, musées, architecture, Florence à moins d'une heure de train et bouteilles de Martini à seulement 5 euros...).
Pour ce qui est de notre colocation, il me semble que tout se passe plutot bien. Kreun part tous les matins à l'aube allumer un cierge à la Basilique San Petronio pour, dit-il, remercier Dieu de la chance infinie de pouvoir vivre sous le meme toit que moi. Comme je le comprends...
Nos voisins ont l'air charmants, si l'on occulte leur facheuse habitude d'ecouter du Bon Jovi à fond les ballons le matin. Quant à notre propriétaire, c'est peu dire qu'elle déchaine les fantasmes dans nos esprits malades, allez savoir pourquoi...


(click to enlarge)


Je prie les lecteurs de Rouflaquett de nous excuser pour la piètre qualité des images, qui faute de scan ont été photographiées et rafistolées de manière barbare.

Je m'excuse aussi, avant de subir les foudres rageuses de maitre Capello, pour ce texte qui est une insulte aux lois de la ponctuation et de l'accentuation, mais ce clavier QWERTY dépasse mon entendement.

A suivre, donc...

6 commentaires:

Anonymous Severus a dit...

//le post qu'il faut lire en roulant des R et en se grattant les poils du torse.//... enfaite c'était donc pour ça que t'était si motivée d'y aller Sophie!!!
Je déconne. En tout cas ça a l'air chouette pour instant vos séjours en Italie. J'en suis contente pour vous que ça se passe bien car je sais que c'est pas évident.
En espérant qu'il y aura encore d'autres scripts à vous postés, je vous fais des bisous! ;-)

29 octobre 2008 à 20:18  
Blogger Monkey a dit...

RHaaaaAAAaaa ♥♥♥ !
Bon bah le soleil d'italie à l'air de vous faire du bien. Par contre si vous partez en road-trip avec votre proprio, n'oubliez pas le fusil à pompe dans la glacière, ça peut servir... accidente...

29 octobre 2008 à 21:07  
Blogger Riggs et Murtaugh a dit...

YEAH! Comme il bon de vous voir zen ces lieux!

Ayé, c'est bon, il vous faut dix jours chez les ritals pour avoir un pied dans la cosa nostra?

Mama mia, mais qu'est ce qu'on va faire de vous? Vous savez donc pas que c'est dangereux de faire des demandes à son proprio???

En tout cas vous gérez toujours autant, on vous kiffe, on vous envie, on pense à vous...sous la douche.

30 octobre 2008 à 16:41  
Anonymous Anonyme a dit...

j'aime, je kiffe, j'me touche j'me retouche...

30 octobre 2008 à 17:53  
Anonymous Maître Capello a dit...

Tellement j'étais surpris, que je n’ai pas pensé à surveiller la ponctuation ; et ça faisait longtemps que je ne l’eusse pas fait. Vraiment longtemps. Et comme on dit chez vous :"vafanculo stronzo de mierda !" Pardonnez le cas échéant ma syntaxe transalpine n’est plus ce qu'elle était.

31 octobre 2008 à 18:10  
Blogger Zo a dit...

Anonyme: ton plaisir nous fait plaisir.

Maitre Capello: votre syntaxe transalpine s'est sans doute un peu égarée du coté des Pyrénées, mais merci pour votre indulgence...

Monkey: merci pour tes conseils, car nous vivons dans la peur... quant au soleil d'Italie, bah...pour l'instant il nous fuit un peu, mais c'est quand meme la classe^^

Riggs&Murtaugh:c'est drole parce que pas plus tard que ce matin, j'entendais Kreun chanter du Barbra Streisand dans son bain ("woman in love"), et lorsque je lui ai demandé ce qui le rendait si guilleret, il m'a répondu d'un air fort evasif: "Rien, je pensais à Murtaugh..."

Severus: Tu lis en moi comme dans un livre de Barbara Cartland ouvert...

Bisousme à vous

1 novembre 2008 à 18:44  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil