Rouflaquett(e)

lundi 17 novembre 2008

Le jour où j'ai failli faire une note...

Bon résumons... En général, j'ai envie de faire pleins de trucs. Attention hein ! Ne criez pas à l'égocentrisme tout de suite : pleins de trucs, certe, mais des mauvais comme des bons... enfin l'idée de base, c'est qu'en généal, rien glander ça me dit rien.

Seulement en ce moment que dalle. J'ai plus envie de rien faire. Ou pour être plus précis, je fous à la poubelle toutes les idées qui me passent par la tête, tant aucune n'à la moindre signification, même mes vieux projets y passent, un vrai trou noir.
En général (toujours), un projet, ça part de quelque part, hé ben moi en ce moment ce ne sont pas les projets qui manquent, mais plutôt le "quelque part" : aucun point de départ, rien dont j'ai envie de parler... bon.

Un remède bien connu quand c'est comme ça, c'est de lire et voir plein de trucs (et marcher longtemp dans la foret aussi), normalement, ça déclenche un truc genre qui fait que du coup, on à envie de faire plus de machins, et surtout, à partir de quelque chose (vous suivez ?).
Seulement là encore : RIEN. NADA. Tous les ouvrages que j'ai lu me donnent envie de lire plus, mais je ne peut considérer cela comme une réponse suffisante... Lire, ça suffit pas à construire un projet (en tout cas, pas materiellement).

Alors deuxieme solution : la gravure... Ca à un coté magique la gravure : ça permet d'accomplir des trucs, de clore des mini-projets, bref : c'est trés gratifiant. Le seul problème : faut encore savoir quoi graver. Mais bon, comme il faut pas charrier non plus, et un peu se botter le cul des fois, je suis repartit sur les "rêves tyranniques", ce vieux projet qui ne me convainc plus des masses.
Et donc j'ai commencé une série de petites lino. J'aurais dû vous les montrer là, ce soir, seulement en plus de mon blocage à la con, le scanner de l'école est en panne ce soir...

Y'à des jours où on ferais mieux de rester couché, seulement je risquerais de dormir H24 en ce moment, alors bon, autant se lever.



BIENTÔT ROUFLAQUETT, je reviendrais. ça peut pas durer eternellement, et de toute façon, j'ai pas le temp de bloquer comme ça. I'll be back donc. [^.^]

PS: Ici, un film génial sur l'impossibilité de démarrer.

3 commentaires:

Anonymous Severus a dit...

T'en fais pas cher Monky.
ça ne fait qu'une dizaine de jours que rien s'est passé sur Rouflaquett(e) :D
...

18 novembre 2008 à 08:59  
Blogger Riggs et Murtaugh a dit...

Merci Severus de souligner notre manque assiduité...

Moi je trouve que ça te réussi de pas avoir de point de départ mon coco. Parce que je sais que sous ton chapeau se cache une tempête, que dis-je, une tornade d'idées toutes plus funky les une que les autres...

...et lorsque ça sors, ça fait "WEEEZZ"!!!

En revanche je trouve que la "lecture" de ce pti dessin est légèrement moins évidente que par le passé.

18 novembre 2008 à 13:41  
Blogger la loose... a dit...

Ah ben merci Monkey! tu me vole la vedette pour la loose, c'est ça?!

Non sans dèc, tinkiète, ya toujours des passages à vide comme ça. Tu verras c'est pas tous les jours faciles d'être une star! ;)

18 novembre 2008 à 20:21  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil